11149644_10153217648529509_8288779911562171930_o

Des guinguettes ?

Pourquoi une “guinguette” et pas un bar, bistrot, “bar lounge”, caboulot ou rade… ? C’est toute une histoire, qui démarre le 2 août 2008.

Quinze jours après le vote du Conseil de Paris de l’attribution de la concession nichée au fond du parc des Buttes-Chaumont à Rosa Bonheur sarl, l’équipe fondatrice a ouvert les portes du pavillon (anciennement “Pavillon Weber” et du “Chemin de Fer”), alors réduit de moitié pour pouvoir fonctionner sans les aménagements. Ce fut une ouverture sans tambour et trompette, juste dans la joie et la bonne humeur, dans le cadre merveilleux d’un parc Second Empire.

Le pavillon a toujours été un spot de rafraîchissement et de musique depuis l’Exposition Universelle de 1900, une tonnelle bucolique devenue avec le temps un pavillon au style inclassable, réduit d’une aile à cause d’un incendie…

Le pavillon était en fait un belvédère temporaire, dans un quartier qui a vu naître les bistrots faits de bric et de broc, appelés “guinguette” alors sur la côte de Belleville hors de l’octroi parisien. Sur ce sujet, lisez ces pages extraordinaires de Virmaitre Courtille, qui rapporte un “Paris Oublié” baroque et fantasque.

Désormais, le pavillon est devenu une guinguette, ambassade de la Camargue, de sa bonne humeur et de ses saveurs. Un lieu ouvert aux mélanges et pas que liquides, mais aussi humains.

_23B6046-1

Le 19 juin 2014, la guinguette “au bord de l’eau’ a ouvert ses portes moins de deux ans après l’annonce par le Port de Paris (devenu désormais Haropa) de l’attribution de l’anneau à Rosa Bonheur sur Seine, qui a été divulguée le jour même du 4ème anniversaire ! Réalisée par Seine Design, la barge est une création sur mesure pour ” la barge pour gens sérieux”.

Mimi et Zouzou, respectivement directrices des deux guinguettes Rosa Bonheur, ont voulu offrir au quartier du parc des Buttes Chaumont et aux Berges de Paris des endroits où s’opère une symbiose simple d’accueil, de qualité, de prix et d’ambiance dans un cadre magique pour la capitale.

La philosophie Rosa Bonheur dans ces deux vidéos :

et dans ce jingle :

La société de production cinématographique Why Not Productions est une des composantes de Rosa Bonheur. Avant de vous faire valser sur le parquet, Mimi exerçait le métier de cantinière de cinéma pour de nombreuses productions, dont Why Not productions.

Pour connaître, les us et coutumes des deux guinguette:
Infos pratiques Rosa Bonheur Buttes Chaumont
Infos pratiques Rosa Bonheur sur Seine

Fresque "La Camargue rêvée". Création de Patricia Corre

Fresque “La Camargue rêvée”. Création de Patricia Corre

 

La décoration du lieu est le fruit d’un travail collectif :

Buttes Chaumont :

Fresque murale dans la salle de restaurant ou bar d’été par Patricia Corre.

Lise Peault : mobilier, luminaires et ensembliage.

Kroll : peintures, fresques, conception du “bouboulimier”.

Loïc Constantin : réalisation du “bouboulimier”.

Sur Seine :

Sélection mobilier par Françoise Thévenet

Peinture des tonneaux par Jean Leccia (lien).

Texte en cours de rédaction, tous les crédits ne sont pas au complet pour la barge.

Rosa Bonheur fait partie de la famille du cinéma

 LA SOCIÉTÉ DE PRODUCTION WHY NOT PRODUCTIONS EST ASSOCIÉE DES DEUX GUINGUETTES.

logo_wn_100

 

 

ET COLLABORE AVEC SA “FAMILLE” :

 

LE CINÉMA, LE SALON ET LA LIBRAIRIE DU PANTHÉON. RUE VICTOR COUSIN, PARIS V.

LE TRAITEUR, EN CHARGE DE LA RESTAURATION DU SALON DU PANTHÉON
logo-unefeteaparis

 NOS PARTENAIRES

 

LOGO CSCAD  

Logo Culture Guinguette